Caisse des Français de l’Etranger (C.F.E.) Offre préférentielle pour l’adhésion à la couverture santé

Du 1er décembre 2016 au 28 février 2017, la CFE suspend les frais de rétroactivité lors de l’adhésion pour les Français de plus de 35 ans expatriés depuis plus de deux ans.

Si vous êtes expatrié, vous pouvez choisir de continuer à bénéficier du régime de l’assurance maladie française en adhérant à la CFE. Cela permet à tout expatrié de s’assurer contre un ou plusieurs risques en fonction de sa situation familiale, des particularités locales et aussi de ses possibilités financières. La CFE propose trois assurances : maladie-maternité, vieillesse et accidents du travail – maladies professionnelles.

Lorsque vous êtes adhérent, la CFE vous rembourse vos soins qu’ils vous soient dispensés aux Philippines, en France ou dans le reste du monde, sur la base des tarifs de la sécurité sociale française.

L’adhésion à la CFE est volontaire, elle s’adresse à tous les expatriés (salariés, travailleurs indépendants, personnes sans activités, étudiants, retraités). Son avantage principal est de préserver la continuité des droits avec le régime obligatoire français de Sécurité sociale. La réintégration au régime de la Sécurité sociale française est facilitée en cas de retour en France.

Pour les Français expatriés depuis plus de deux ans, l’adhésion auprès de la CFE est normalement soumise, après l’âge de 35 ans, au règlement d’un arriéré de cotisations pouvant aller jusqu’à deux années.

Afin de faciliter l’accès à la protection sociale française, le conseil d’administration de la CFE a décidé de suspendre l’application de ce principe de rétroactivité. Cette mesure exceptionnelle sera appliquée à toute demande d’adhésion intervenant entre le 1er Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

PNG

La CFE c’est quoi ?

Créée en 1978 sous le nom de "La Caisse des Expatriés", elle est devenue en 1985 la "Caisse des Français de l’Etranger".
Comme toutes les caisses de Sécurité Sociale, la CFE est un organisme privé chargé d’un Service Public.
Financièrement autonome, elle est régie par le Code de la Sécurité Sociale et sous tutelle du Ministère des Affaires Sociales et du Ministère du Budget.

La C.F.E. couvre trois risques :
- Maladie-maternité-invalidité
- Accidents du travail-maladies professionnelles
- Vieillesse

En fonction de son statut professionnel (salarié ou non salarié), des particularités locales et aussi de ses possibilités financières, l’expatrié peut choisir d’adhérer à un ou plusieurs de ces risques.

Les conditions d’adhésion

- être de nationalité française ou ressortissant d’un Etat membre de l’Union européenne sous certaines conditions.
- résider à l’étranger
- ne pas (ou ne plus) pouvoir bénéficier du régime français obligatoire de la Sécurité sociale.


Les différentes catégories

- travailleurs salariés (d’une entreprise française ou étrangère).
- travailleurs non salariés (commerçant, artisan, exploitant agricole, travailleur indépendant) étudiants : moins de 28 ans à la date d’adhésion, études à l’étranger.
- retraités : titulaires d’une retraite auprès d’un ou de plusieurs régimes de base français totalisant un minimum de 20 trimestres de cotisations.
- autres catégories : personnes n’ayant aucune activité professionnelle (titulaire d’un revenu de remplacement, d’une rente accident du travail, ou d’une pension d’invalidité, veuf(ve), divorcé(e), séparé(e) d’un non-assuré, etc.)

Les ayants-droit d’un assuré

Le conjoint ou concubin qui :
- est à sa charge totale, effective ou permanente ; le concubin doit, en plus, impérativement habiter de façon permanente sous le même toît que l’assuré
- n’exerce pas d’activité professionnelle
- n’est titulaire d’aucune retraite, pension ou rente à titre personnel
- ne bénéficie d’aucun régime d’assurance obligatoire de Sécurité social français ou étranger.

Les enfants à charge scolarisés jusqu’au 20e anniversaire (certificat de scolarité à produire au-delà de 16 ans).

Les cotisations

Les adhérents individuels cotisent en fonction de leurs revenus professionnels ou des ressources du ménage, en cas d’inactivité. L’adhésion à la C.F.E. ne dispense pas de verser les cotisations dues au titre du régime obligatoire du pays d’expatriation.

Aide à l’accès à la CFE pour les personnes à revenus modestes (3ème cat. aidée)

Une aide à l’accès à la CFE peut être accordée aux personnes disposant de revenus modestes (inférieurs à la moitié du plafond annuel de la sécurité sociale, soit 19 308 € en 2016). Cette mesure s’adresse aussi bien aux personnes déjà affiliées à la CFE qu’à celles n’étant pas encore ou plus adhérentes.

Cette aide consiste en la prise en charge d’une partie de la cotisation en troisième catégorie (adhérent(e)s ayant les ressources les moins élevées) à l’assurance volontaire maladie-maternité proposée par la CFE, pour une proportion fixée chaque année par arrêté ministériel. Celle-ci a été maintenue à un tiers du montant de la cotisation depuis la création du dispositif.

Pour bénéficier de ce dispositif, il convient de vous inscrire au Registre des Français établis hors de France.

Caisse des Français de l’Etranger
BP 100 - 77950 Rubelles
Tél 33 1 64 71 70 00 - Fax 33 1 60 68 95 74
Email courrier@cfe.fr
Website www.cfe.fr

Par ailleurs, le bureau des affaires sociales de la section consulaire de l’ambassade (Mme Valentine LUCET (02) 857 69 25) est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.


Visite de M. Thierry MARIANI Député des Français de l’étranger pour la 11ème circonscription

PNG
M. Thierry MARIANI était en visite à Manille les 29 et 30 novembre dernier.
Il a pu à cette occasion rencontrer un certain nombre de nos compatriotes et des acteurs du monde économique.

Liste électorale - Rappel

Attention, dernier mois pour vous inscrire sur la liste électorale ou pour modifier votre situation le cas échéant. Après le 31 décembre 18h00, ce sera trop tard.

Dernière modification : 05/12/2016

Haut de page