Centre de crise

Inauguration du centre de crise le 2 juillet 2008

Le ministre, M. Bernard Kouchner a inauguré le 2 juillet 2008 au quai d’Orsay le Centre de crise du ministère des Affaires étrangères et européennes

"Doté d’une cinquantaine d’agents, le Centre est compétent à la fois pour les crises mettant en danger la sécurité des Français à l’étranger et pour les crises à caractère humanitaire.

Répondant à des impératifs de modernisation et d’optimisation de l’action du quai d’Orsay, le Centre résulte de la fusion de deux de ses services : la sous-direction de la Sécurité des personnes et la délégation à l’Action humanitaire. Le Centre est conçu comme le point d’entrée au ministère pour nos ambassades et consulats, pour les autres administrations et les partenaires extérieurs (ONG, entreprises...) intervenant en situation de crise à l’étranger.

Le Centre travaille également en liaison avec les centres de crise de nos partenaires européens et internationaux. Notre démarche vise en effet à mutualiser les moyens afin de mieux protéger et assister les citoyens européens hors de leur pays d’origine par une meilleure coordination des services consulaires des 27.

Par ailleurs, le Centre permet d’ancrer la dimension humanitaire dans l’action extérieure de la France.

Le Centre de crise est constitué de trois pôles :
- un pôle - centre de situation et de la coordination de la politique humanitaire, chargé d’assurer une veille permanente (24 heures sur 24) des événements à l’étranger, de renforcer l’anticipation et la planification et de coordonner la politique humanitaire,
- un pôle opérations, qui comprendra une équipe de professionnels des situations d’urgence prêts à armer la cellule de crise du Quai d’Orsay et/ou à partir sur le terrain,
- un pôle appui et coordination, chargé d’une part, de la coordination avec l’ensemble des acteurs (administrations, entreprises, ONG, ?) et, d’autre part, des questions administratives et logistiques du Centre de crise. Au plan financier, il disposera en 2008 des crédits relatifs à la sécurité des Français à l’étranger (1,6 M Euros) et de la délégation à l’Action humanitaire (9,2 MEuros pour le fonds d’urgence humanitaire)."

Déclaration de la porte parole du 2 juillet 2008
- La gestion des crises sur France Diplomatie

Dernière modification : 02/11/2009

Haut de page