Comment rester en règle avec les services de l’Immigration aux Philippines

Aux Philippines, les services de l’Immigration, qui dépendent du Ministère de la Justice, sont chargés de faire appliquer les lois et les règlements en matière d’entrée et de séjour des étrangers sur leur territoire.

Pour la tranquillité de votre séjour aux Philippines, il est essentiel de connaître ces règles afin de ne pas vous retrouver en situation irrégulière !

Faut-il ou non un visa pour se rendre aux Philippines ?

JPEG - 86.8 ko

Tout dépend de votre nationalité et du but de votre séjour.

En vertu d’un accord, les ressortissants français peuvent se rendre aux Philippines sans visa pour un séjour de 30 jours maximum (attention, cette disposition ne s’applique qu’aux séjours touristiques).

En cas de prolongation de votre séjour aux Philippines au-delà de 30 jours, il convient de s’adresser aux services de l’immigration territorialement compétents en fonction de votre lieu de séjour (cf paragraphe 2 : « comment renouveler son visa »).

Il est aussi possible de demander un visa de 59 jours à l’ambassade des Philippines à Paris avant votre départ (dans ce cas vérifiez bien, lors du contrôle d’entrée à votre arrivée sur le territoire philippin, que l’officier de l’Immigration inscrit 59 jours sur le tampon d’arrivée et non 30 jours, ce qui arrive parfois). Ce visa peut également faire l’objet d’une demande d’extension une fois sur le territoire philippin.

Comment renouveler son visa ?

JPEG - 71.9 ko

Il est recommandé de commencer les démarches de renouvellement du visa au moins une semaine avant l’expiration de ce dernier.

Il existe des bureaux dans les principales villes de province. Pour Manille, le bureau principal se trouve à Intramuros. Le bureau associé est situé à l’intérieur du mall SM Aura à Bonifacio Global City et le bureau annexe se trouve sur Jupiter Street à Makati.

Ce renouvellement se fait tous les deux mois, pour une durée totale maximale de 36 mois. Au-delà, il est nécessaire quitter le territoire philippin afin de pouvoir déposer une nouvelle demande de visa. Pour que cette nouvelle demande puisse éventuellement aboutir, il est essentiel que les séjours précédents aient été réguliers.

JPEG - 60.4 ko

Dès lors qu’un étranger séjourne plus de deux mois sur le territoire philippin, il doit s’enregistrer et faire une demande d’ACR (Alien Certificate of Registration).

Après 6 mois de séjour aux Philippines, un étranger doit, pour pouvoir sortir du pays, solliciter un ECC (Emigration Clearance Certificate). Tous les aéroports ne délivrent pas d’ECC, il est donc préférable d’effectuer ces démarches auprès des services de l’Immigration en ville au moins 3 jours avant le départ.

JPEG - 7.4 ko
Un projet a été initié par les services de l’Immigration pour inciter les étrangers qui ne l’auraient pas encore fait à s’enregistrer. Cet enregistrement se fait sur une base volontaire et peut permettre éventuellement de régulariser sa situation plus facilement que si ce sont les services de l’Immigration qui constatent une infraction lors d’un contrôle.

Que faire si vous vous trouvez déjà en situation irrégulière ?

JPEG - 97.4 ko

Une démarche spontanée démontrant sa bonne foi et sa volonté de régulariser une situation irrégulière est toujours préférable à un contrôle inopiné ou qui serait le fruit d’une dénonciation.

En effet, les services de l’Immigration encouragent la dénonciation des étrangers en situation irrégulière et offrent même une récompense de 2 000 pesos.

Le slogan de cette campagne est : « Good guys in, bad guys out » soit un résumé de : « Bienvenue aux personnes qui respectent les règles, les autres sont indésirables aux Philippines ».

Certes la régularisation a un prix (environ 50 000 pesos par année de dépassement de séjour autorisé), mais si vous désirez pouvoir rester aux Philippines ou y revenir sans difficulté, elle est indispensable.

Les Français de plus en plus nombreux à visiter les Philippines.

Les Français ont été environ 66 000 à visiter les Philippines en 2016, contre 44 000 en 2014 , soit une progression annuelle de plus de 16 % par an pendant trois années consécutives. Ils occupent désormais le 12ème rang après :

PNG

Dernière modification : 06/02/2017

Haut de page