Déclaration conjointe franco-philippines [en]

Déclaration conjointe sur un Partenariat renforcé entre la République des Philippines et la République française

Palais de Malacañang, le 26 février 2015

1. Nous, Benigno S. Aquino III, Président des Philippines, et François Hollande, Président de la République française, convenons d’étendre et de renforcer nos relations bilatérales et de porter celles-ci au niveau d’un partenariat renforcé entre les Philippines et la France à l’occasion historique de la première visite aux Philippines d’un président français en exercice, faite à la suite de l’invitation exprimée par le Président Aquino lors de sa première visite en France les 17 et 18 septembre 2014.

2. Nous affirmons que les Philippines et la France partagent le même attachement à la démocratie, à la primauté du droit, au maintien de la paix et de la sécurité internationale, et des objectifs communs en matière de soutien à une croissance inclusive et au développement durable.

3. En matière de paix et de sécurité internationales, nous affirmons notre opposition à toute acquisition ou revendication, par la coercition ou par la force, de tout ou partie du territoire d’un État par un autre État, en violation du droit international et en particulier de la Charte des Nations Unies.

4. Nous réaffirmons l’importance du maintien de la paix et de la stabilité en Asie du Sud-Est et de l’action en faveur de la sécurité maritime, de la liberté de navigation et du règlement pacifique des différends conformément au droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Nous appelons à la mise en œuvre pleine et effective de la Déclaration relative à la conduite des parties en mer de Chine méridionale et la conclusion au plus tôt d’un code de conduite en mer de Chine méridionale afin de favoriser la paix et la stabilité.

5. Nous condamnons le terrorisme sous toutes ses formes et appelons la communauté internationale à agir de concert afin de lutter contre ce fléau pour l’humanité.

6. Prenant acte de ce que nos deux pays sont entrés dans une ère nouvelle, plus dynamique et tournée vers l’avenir, du développement de nos relations bilatérales, nous nous engageons à maintenir cet élan positif et à mobiliser nos gouvernements respectifs dans ce but. Nous sommes convaincus que le franchissement d’un nouveau palier dans notre relation bilatérale serait hautement bénéfique pour nos deux pays et pour leurs peuples. Dans cette perspective, nous convenons d’encourager la participation active de différents acteurs tels que les collectivités locales et régionales, les milieux d’affaires, le secteur privé et la société civile, au renforcement des liens bilatéraux.

7. Nous nous félicitons des perspectives prometteuses de développement des échanges économiques et commerciaux dans de nombreux secteurs d’avenir. Nous saluons notamment le développement de coopérations nouvelles et la conclusion d’accords dans les domaines des énergies renouvelables, du développement durable, des transports et infrastructures urbains et de la gestion des ressources naturelles.

8. Nous souhaitons développer une coopération bilatérale mutuellement avantageuse dans le domaine de la santé, en particulier dans celui de la lutte contre les maladies émergentes ou ré-émergentes du fait notamment des effets des changements climatiques.

9. Nous espérons favoriser les échanges entre les peuples français et philippin, en particulier les jeunes, grâce à l’intensification des échanges universitaires. Nous saluons à cet égard la conclusion d’accords dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi qu’en matière de développement du secteur du tourisme aux Philippines en vue d’accroître les flux touristiques entre nos pays.

10. Notre partenariat renforcé sera également mis en œuvre à travers la tenue régulière de consultations politiques bilatérales au niveau des ministères des Affaires étrangères, les réunions du Comité économique mixte et dans le cadre prévu par l’accord bilatéral de coopération de défense entre nos ministères de la Défense.

11. Nous soulignons l’importance que revêt le renforcement de la lutte contre les changements climatiques et leurs effets et nous estimons d’un commun accord que les Philippines et la France doivent œuvrer ensemble à favoriser l’adoption d’un accord universel et équitable lors de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) qui sera accueillie par la France à la fin de l’année à Paris. En conséquence, nous avons pris l’initiative de lancer l’Appel de Manille invitant à agir face aux changements climatiques, qui prend en compte les besoins et les préoccupations des pays les plus vulnérables.

12. Dans cet esprit, le Gouvernement de la République française mettra à la disposition du Gouvernement de la République des Philippines, par l’intermédiaire de l’Agence française de développement, un prêt d’au moins cinquante millions d’euros afin de contribuer à la mise en œuvre d’actions de prévention et de reconstruction en réponse aux catastrophes naturelles résultant des effets des changements climatiques ou d’autres causes.

Dernière modification : 24/04/2015

Haut de page