Du culturel à l’économique : la mode française marque des points à Manille

La "PhilFrance Fashion week" organisée du 11 au 17 février par l’ambassade de France à Manille a connu un grand succès et a été largement couverte par les médias, tant audiovisuels que de la presse écrite généraliste et spécialisée.

Par l’importance de son public, par le nombre de ses manifestions - deux défilés de mode, un à l’Université Saint Benilde, un autre dans le mall SM Aura, une exposition de 18 pièces originales de grands créateurs français (Jean Paul Gaultier, YSL, Dior…), des workshops, une conférence -, cette première grande manifestation de l’année a été emblématique des ambitions du festival « Philfrance ; Feel French » lancé en cette année de commémoration des soixante-dix ans des relations diplomatiques entre la France et les Philippines.

L’invitée d’honneur de cette semaine de la mode, la créatrice française Clivia Nobili, venue tout spécialement de Lille pour présenter sa nouvelle collection, a bénéficié d’un accueil chaleureux et enthousiaste lors de ces deux défilés de mode. Cette proposition d’une mode française située entre ce qu’on appelle la fast fashion, venue d’une mondialisation sans frontières, et le luxe de la création française de haute couture, a su trouver son public à Manille.

Le défilé organisé au sein du centre commercial SM Aura a d’ailleurs été un tel succès que la responsable d’une nouvelle boutique qui ouvrira ses portes dans ce centre fin mars a proposé à la créatrice française d’y commercialiser sa gamme de prêt-à-porter. Cette opération culturelle trouve donc un prolongement économique et commercial très bénéfique pour une PME française du secteur de la mode, démontrant ainsi les retombées économiques, directes ou indirectes, que peut générer l’action culturelle.

Plus généralement, cette semaine de la mode a permis de prendre la mesure de l’engouement des classes aisées urbaines aux Philippines pour une mode française qui se renouvelle et véhicule une certaine forme de modernité. Cette mode est capable de s’exporter pour peu que l’on lui en donne la possibilité : le biais culturel semble peut-être un bon moyen d’y parvenir.

Dernière modification : 13/03/2017

Haut de page