EDITORIAL

Bien que dotée d’une image positive aux Philippines devenues son 2ème excédent et son 3ème client dans l’ASEAN, la France y dispose d’une part de marché encore modeste (3%), trop dépendante de l’aéronautique, et d’une visibilité en deçà de ses possibilités. Intervenu dans le double contexte de la progression de nos exportations –ventes d’Airbus- et de la préparation de la COP21 -« Appel de Manille »-, l’enchainement particulièrement opportun de visites croisées à haut niveau – vice-président Binay et Premier Ministre Ayrault en 2013 ; président Aquino en 2014 et à nouveau en novembre 2015 ; président Hollande en février 2015- a permis une revalorisation récente de notre relation bilatérale dont le 70ème anniversaire sera célébré en 2017. Cette évolution a créé une forte attente à laquelle il convient désormais de répondre en transformant l’essai via le développement d’un partenariat ambitieux et structuré. C’est le défi auquel l’ambassade est confrontée au même titre que tous ceux qui ont à cœur de contribuer à l’émergence d’un véritable partenariat entre nos deux pays que justifie l’importance des Philippines. Deuxième pays le plus peuplé d’Asie du Sud-est asiatique, enregistrant la croissance la plus élevée des pays de l’ASEAN à revenu intermédiaire, offrant un marché considérable, les Philippines occupent une position stratégique au cœur de l’Asie Pacifique et sont le seul pays d’Asie à partager avec la France une communauté de valeurs fondée sur l’universalité des droits de l’homme.

Présenté en janvier dernier à Paris, le plan d’action de l’ambassade, véritable feuille de route de la France aux Philippines pour les années à venir a vocation à relever le défi enthousiasmant que constitue le renforcement de la présence française dans ce pays. Trois priorités ont été fixées dans ce cadre.

- La première vise à valoriser l’offre française autour de secteurs structurants : l’économie verte et solidaire, notamment la ville durable et intelligente et les nouvelles énergies ; les infrastructures et les transports ; l’agriculture et l’agro-alimentaire ; la santé ; le tourisme ; et les industries créatives. Des initiatives concrètes seront prises dans les prochains mois dans chacun de ces domaines pour mettre en avant les savoir-faire français et susciter de nouvelles opportunités pour nos entreprises.

- La seconde entend promouvoir la « marque France » sous tous ses aspects : économique, culturel, technologique, humanitaire. C’est dans ce cadre que sera lancé à l’horizon 2017 « Phil France », une programmation annuelle ambitieuse qui aura vocation à mieux faire « ressentir » (feel) la France aux Philippins via des évènements récurrents auquel l’ambassade aura à cœur d’associer le plus grand nombre de partenaires et dont la réussite dépendra en grande partie de notre capacité collective à mieux communiquer.

- La troisième enfin cherchera à rendre nos dispositifs locaux plus efficaces et plus visibles. C’est le sens de l’externalisation des visas, effective depuis décembre 2015, qui a vocation à rendre un meilleur service aux Philippins de plus en plus nombreux à souhaiter se rendre dans notre pays dont l’attractivité sera mise en valeur, tant sur le plan touristique qu’en matière d’investissements. C’est également l’objectif de la création d’un dispositif visant à accompagner les entreprises françaises souhaitant bénéficier des financements de la Banque Asiatique de Développement, basée à Manille, mais encore peu connue de nos opérateurs. Enfin, ce sera aussi l’ambition de l’accompagnement de la communauté française que l’ambassade souhaite renforcer, par exemple en contribuant à une plus grande visibilité du Lycée Français de Manille, amené à devenir un acteur central du rayonnement de la France aux Philippines. FRANCOPHIL participe de cette dynamique qui suppose une large circulation de l’information et l’implication de tous, l’ambassade n’étant qu’un des acteurs de la promotion de la France aux Philippines. Dans ce contexte n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences, attentes et suggestions. La France n’est jamais aussi forte que lorsqu’elle unie dans la diversité de ses initiatives.

Thierry MATHOU
Ambassadeur

Dernière modification : 03/02/2016

Haut de page