EDITORIAL

Dix-sept entreprises françaises ont participé cette année à la « Business Opportunity Fair » de la Banque Asiatique de Développement (BAsD) qui vient de se conclure à Manille, siège de l’organisation depuis sa création en 1966. Le succès de cette mobilisation orchestrée par « Business France » en partenariat avec le représentant permanent de la France auprès de la BASD est l’occasion de mettre en lumière l’importance que notre pays accorde à cette grande institution financière internationale qui vient de célébrer son 50ème anniversaire mais qui reste mal connue des Français y compris à Manille.

La France est actionnaire de la BAsD à hauteur de 2,4%, ce qui en fait son 12ème actionnaire (le 4ème au niveau extrarégional, après les Etats-Unis, le Canada et l’Allemagne). Notre pays est également le 5ème contributeur – à hauteur de près de 4%- du Fonds Asiatique de Développement, le guichet via lequel la BAsD vient en aide aux pays les plus en difficulté de la région. Au sein du Conseil d’Administration de la Banque, la France partage une circonscription commune –la « chaise »- avec la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Suisse. Premier actionnaire de cette « chaise », notre pays y dispose d’un représentant, issu du Ministère de l’économie et des finances, qui assurera prochainement la direction de la circonscription en vertu du principe de rotation qui régit sa représentation au sein du Comité des directeurs de la BAsD. Enfin, la France compte actuellement 41 ressortissants parmi les 1100 agents expatriés constituant la force vive de la Banque. Economistes, financiers, informaticiens, juristes ou ingénieurs, nos compatriotes apportent à la BAsD une expertise précieuse.

Découlant de cette présence institutionnelle, méconnue mais bien réelle, le rayonnement de la France auprès de la BAsD doit être valorisé dans la mesure où les enjeux sont considérables. Ainsi en 2015 la Banque, qui compte 67 pays membres - dont 48 bénéficiant de ses financements- a octroyé un montant record de 16,6Md$ de crédits dont 80% étaient consacrés au développement des infrastructures, un secteur clé pour la montée en puissance des entreprises françaises en Asie-Pacifique.

Dans ce contexte la mobilisation des différents acteurs français impliqués dans le développement de la région est essentielle. C’est bien évidemment déjà le cas de l’Agence Française de Développement (A.F.D.) qui est le troisième partenaire de la BAsD en matière de cofinancements, après la JICA (Japon) et KfW (Allemagne). Leurs choix stratégiques sectoriels -infrastructures, développement urbain, changement climatique, et intégration régionale- rapprochent naturellement les deux institutions. Depuis 2010, l’A.F.D. et la BAsD ont structuré leur coopération via des accords de partenariat et de cofinancement et un échange de personnels dans des domaines techniques. La France a également vocation à être de plus en plus présente à la BAsD via ses entreprises dont l’expertise est particulièrement appréciée dans des secteurs comme l’eau et l’assainissement, l’énergie, notamment les énergies renouvelables, le transport urbain, et les partenariats publics-privés. C’est la raison pour laquelle un poste de chargé de mission, dédié à 100% aux marchés de la BAsD, a été créé récemment au sein du bureau « Business France » de Manille afin de mieux valoriser l’excellence française au service du développement dans la région Asie-Pacifique. C’est également dans ce but que la participation française à la « Business Opportunity Fair » a été conçue.

Dans cet esprit je ne peux qu’encourager les entreprises concernées par la recherche d’opportunités d’affaires en Asie-Pacifique et de sources de financements adaptées à se tourner vers la BAsD. Bien qu’ayant un mandat bilatéral centré sur la promotion des relations franco-philippines, l’ambassade de France se fait un devoir de contribuer au rayonnement de notre diplomatie globale à Manille qui passe par cette institution auprès de laquelle l’ensemble des services de l’Etat sont mobilisés pour promouvoir les intérêts français.

Thierry MATHOU
Ambassadeur de France aux Philippines

Dernière modification : 10/04/2017

Haut de page