Évolution des mesures de confinement - conditions d’entrée aux Philippines

Depuis le 15 mars, les autorités philippines ont adopté une série de mesures destinées à contenir l’épidémie sur le territoire de l’archipel. Des mesures de confinement différenciées sont en vigueur dans l’ensemble de l’archipel au moins jusqu’au 15 juin. Elles sont susceptibles d’être prolongées.

Depuis le 1er juin, un certain nombre de restrictions ont été levées, y compris dans les municipalités de la métropole de Manille, à Cebu-City et Davao-City. L’ensemble du territoire demeure toutefois soumis, à diverses restrictions, notamment en ce qui concerne les transports terrestres (points de contrôles de la police ou de l’armée), maritimes ou aériens.

En outre, la métropole de Manille et les villes de Cebu et Davao, ainsi que de nombreuses régions classées comme à risque élevé ou modéré, sont soumises au régime de « quarantaine générale » (GCQ). Les zones rurales ou les petites zones urbaines sont placées sous le régime plus souple de Quarantaine générale modifiée (MGCQ).

Par ailleurs, des mesures de confinement prévoient notamment :

- dans les grandes agglomérations (dont Manille, Cebu-City et Davao-City), un accès limité aux seuls résidents et personnes travaillant dans les secteurs autorisés ;
- un couvre-feu de 20 heures à 5 heures à Manille, et horaires variables selon les villes ;
- l’interdiction des événements et rassemblements de plus de dix personnes dans les zones placées en « quarantaine collective générale » (GCQ), les municipalités étant habilitées à appliquer des règles plus strictes dans certaines quartiers ou zones plus particulièrement touchés par la propagation du virus.

Les vols intérieurs et les passages maritimes, jusqu’à présent suspendus, devraient reprendre à un rythme très progressif entre zones soumises au régime de GCQ. Il convient de vérifier auprès des transporteurs aériens ou maritimes que les liaisons sont maintenues.

En outre, des laissez-passer de voyage délivrés par la police nationale ainsi que la présentation d’un certificat médical peuvent encore être nécessaires pour voyager entre certaines provinces et régions du pays. Il convient de vérifier auprès des autorités locales si de telles dispositions sont toujours en vigueur.

En matière d’accès au territoire philippin, les règles suivantes demeurent applicables jusqu’à nouvel ordre :

- interdiction d’accès au territoire philippin à l’exception des citoyens philippins, des conjoints et enfants étrangers de ressortissants philippins, des personnels des ambassades, et des équipages d’avions ;
- suspension de la délivrance de visas par les ambassades et consulats philippins ;
- quelle que soit leur nationalité, les voyageurs qui sont autorisés à entrer aux Philippines sont soumis à un test de dépistage du Covid-19 et de mise en quarantaine (14 jours minimum) « rigoureuse » (stringent quarantine) ou « obligatoire » (mandatory quarantine) suivant la perception du risque par les autorités sanitaires :

  • En cas de résultat négatif du test, la personne poursuit son isolement pour une durée totale de 14 jours. Selon les capacités existantes à l’aéroport pour effectuer les tests immédiatement, le lieu de la quarantaine peut être soit le domicile ou un hôtel de son choix, soit un hôtel agréé par le ministère de la Santé ;
  • En cas de test positif au Covid-19, la personne sera admise dans un établissement hospitalier désigné par le Bureau de la quarantaine (BoQ) du ministère de la santé philippin. Un certificat (unified quarantine certificate) lui sera remis par le BoQ après l’accomplissement des procédures requises de test et de quarantaine.

Le trafic aérien international a repris à l’arrivée et au départ de l’aéroport international de Manille (NAIA). Il reste cependant limité et sujet à modifications fréquentes.

A l’heure actuelle, seules quelques compagnies relient Manille et Paris via, notamment Doha, Séoul ou Bahreïn. La reprise du transit international dans les aéroports de Hong Kong et Singapour pourrait offrir plus d’options pour se rendre en France. Toutefois, avant de réserver un itinéraire comportant un aéroport de transit, il convient de vérifier, en fonction de son pays de départ et de sa nationalité, que le transit est bien autorisé par l’aéroport en question.

***

Il est recommandé (i) d’éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent et (ii) de se laver les mains avec du savon ou avec des solutions hydro-alcooliques.

JPEG - 80.5 ko
Coronavirus, pour se protéger et protéger les autres

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de consulter rapidement un médecin localement, de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes, d’utiliser des mouchoirs jetables et de se laver les mains régulièrement.

L’Ambassade de France aux Philippines vous invite à suivre les recommandations des autorités philippines (https://www.doh.gov.ph/2019-nCoV et https://www.facebook.com/OfficialDOHgov) et à consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS (https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019 et https://twitter.com/who) et de l’ambassade (www.ph.ambafrance.org).

Vous pouvez également consulter utilement les sites suivants : site du Gouvernement français ; site du ministère français des Solidarités et de la Santé ; site du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères

Dernière modification : 05/06/2020

Haut de page