Évolution des mesures de confinement - conditions d’entrée aux Philippines (mis à jour le 29 septembre 2020)

Le 11 mars, l’OMS a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

Depuis le 15 mars, les autorités philippines ont adopté une série de mesures destinées à contenir l’épidémie sur le territoire de l’archipel. Des mesures de confinement différenciées sont en vigueur dans l’ensemble du pays au moins jusqu’au 31 octobre. Elles sont susceptibles d’être prolongées.

Depuis le 19 août et jusqu’au 31 octobre, la métropole de Manille est de nouveau soumise à un régime intermédiaire de confinement, dit de « quarantaine collective générale » (GCQ). Le régime de confinement dit GCQ est également applicable à Iloilo City, Tacloban City, Bacolod City, Iligan City ainsi que dans la province de Batangas. Sous le régime du GCQ, les administrations publiques sont autorisées à fonctionner à pleine capacité et les transports publics reprennent avec de fortes limites capacitaires. La grande majorité des secteurs économiques et des entreprises est autorisée à fonctionner selon des modalités variables, à l’exception des services de loisirs, de divertissement, d’hôtellerie et de tourisme. Les événements rassemblant plus de 10 personnes sont interdits.

Les provinces attenantes à la métropole de Manille de Bulacan, Cavite, Laguna, et Rizal, toutes les villes de la métropole de Cebu ainsi que les provinces de Quezon, Nueva Ecija et le reste du pays sont désormais placées sous le régime de confinement le moins strict dit de « quarantaine collective générale modifiée » (MGCQ). Les personnes de moins de 21 ans et de plus de 60 ans ne peuvent sortir de leur domicile que pour s’approvisionner en produits essentiels ou pour des activités professionnelles autorisées par le régime GCQ.

Cependant, dans la pratique, de nombreux barangays (unité administrative) et municipalités maintiennent au niveau local des mesures plus strictes que celles adoptées par le gouvernement, y compris dans les zones désormais classées en MGCQ.

La province du Lanao del Sur fait au contraire l’objet de restrictions plus importantes, étant classée selon le régime de « quarantaine collective renforcée modifiée » (MECQ). Pour mémoire, tout déplacement dans cette province, dans laquelle se trouve la ville de Marawi, est formellement déconseillé aux voyageurs.

Les mesures de confinement applicables dans tout l’archipel prévoient notamment :

- un couvre-feu de 22h à 5h à Metro Manila. En dehors de Metro Manila, les horaires varient selon les villes ;
- le port du masque dans l’espace public. Le port du couvre-visage est obligatoire dans certains endroits (centres commerciaux, transports publics ...)

Les vols intérieurs et les passages maritimes ont repris à un rythme très progressif entre zones soumises au régime de GCQ et de MGCQ. Il convient de vérifier auprès des transporteurs aériens ou maritimes que les liaisons annoncées sont effectivement maintenues ou rétablies.

Les autorités philippines organisent la reprise des activités touristiques pour le seul tourisme intérieur dans certaines zones placées sous le régime de MGCQ. L’île de Boracay est de nouveau ouverte aux touristes issus de l’ensemble du pays, métropole de Manille incluse, à partir du 1er octobre. Un test PCR négatif est exigé. Plus d’information sur le site https://philippines.travel/safeph proposé par le Department of Tourism.

En outre, des laissez-passer de voyage délivrés par la police nationale ainsi que la présentation d’un certificat médical et/ou d’un test PCR négatif peuvent encore être nécessaires pour voyager entre certaines provinces et régions du pays. Il convient de vérifier auprès des autorités locales si de telles dispositions sont en vigueur localement.

Plus d’informations sur le régime de confinement et la situation sanitaire aux Philippines sur les sites des ministères philippins du Tourisme et de la Santé.

***

En matière d’accès au territoire philippin, les règles suivantes demeurent applicables jusqu’à nouvel ordre :

- interdiction d’accès au territoire philippin à l’exception des citoyens philippins, des conjoints et enfants étrangers de ressortissants philippins, des personnels des ambassades ou d’organisations internationales, et des équipages d’avions. Les personnes appartenant à ces différentes catégories doivent néanmoins disposer d’un visa pour pouvoir accéder au territoire philippin. S’agissant des conjoints et enfants de ressortissants philippins, les services d’immigration ont une instruction permanente de vigilance quant à la réalité des liens familiaux ;

- suspension de la délivrance de visas par les ambassades et consulats philippins (sauf aux catégories ci-dessus) ;

- 3. depuis le 1er août, certains non-Philippins munis d’un visa de résident permanent aux Philippines, en cours de validité, sont à nouveau autorisés à rejoindre le pays. Les catégories de visa visées par cette autorisation sont les suivantes : Temporary Resident Visa for Foreign Nationals Married to a Filipino National ; Temporary Resident Visa for Family Members of Lawful Alien Residents in the Philippines ; Permanent Resident Visa for Foreign Nationals Married to a Filipino National ; Permanent Resident Visa. Toutefois, les personnes concernées doivent avoir, préalablement à leur arrivée aux Philippines, réservé une place d’hébergement auprès d’un centre de quarantaine agréé par les autorités philippines (voir ci-dessous) ainsi qu’un rendez-vous, à leurs frais, pour effectuer un examen virologique (test « PCR ») auprès d’un centre de dépistage philippin agréé et s’enregistrer sur le site du Philippine Airport Diagnostics Laboratory System.

- quelle que soit leur nationalité, les voyageurs qui sont autorisés à entrer aux Philippines sont soumis à un test de dépistage du Covid-19 et une quarantaine (14 jours minimum) - « rigoureuse » (stringent quarantine) ou « obligatoire » (mandatory quarantine) suivant la perception du risque par les autorités sanitaires :

  • En cas de résultat négatif du test, la personne poursuit son isolement pour une durée totale de 14 jours. Selon les capacités existantes à l’aéroport pour effectuer les tests immédiatement, le lieu de la quarantaine peut être soit le domicile ou un hôtel de son choix, soit un hôtel agréé par le ministère de la Santé ;
  • En cas de test positif au Covid-19, la personne sera admise dans un établissement hospitalier désigné par le Bureau de la quarantaine (BoQ) du ministère de la santé philippin. Un certificat (unified quarantine certificate) lui sera remis par le BoQ après l’accomplissement des procédures requises de test et de quarantaine.

Le trafic aérien international demeure limité à l’aéroport de Manille (NAIA). Il reste cependant sujet à modifications fréquentes (pour s’informer, consulter le site https://www.manila-airport.net/).

A l’heure actuelle, et pour les passagers autorisés à accéder au territoire philippin (cf. ci-dessus), seules quelques compagnies relient Manille et Paris via notamment : Istanbul, Amsterdam, Doha, Abou Dabi, Dubaï, Séoul et Bahreïn. La reprise du transit international dans les aéroports de Hong Kong et Singapour pourrait offrir plus d’options pour se rendre en France. Toutefois, avant de réserver un itinéraire comportant un aéroport de transit, il convient de vérifier, en fonction de son pays de départ et de sa nationalité, que le transit est bien autorisé par l’aéroport en question. Il convient également de vérifier si la présentation de résultats négatifs de tests PCR est exigée par la compagnie aérienne avant l’embarquement.

Plus d’informations concernant les règles d’accès aux Philippines sur les sites du Bureau of Immigration et du ministère philippin de la Santé.

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus.

***

Il est recommandé (i) d’éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent et (ii) de se laver les mains avec du savon ou avec des solutions hydro-alcooliques.

JPEG - 80.5 ko
Coronavirus, pour se protéger et protéger les autres

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de consulter rapidement un médecin localement, de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes, d’utiliser des mouchoirs jetables et de se laver les mains régulièrement.

L’Ambassade de France aux Philippines vous invite à suivre les recommandations des autorités philippines (https://www.doh.gov.ph/2019-nCoV et https://www.facebook.com/OfficialDOHgov) et à consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS (https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019 et https://twitter.com/who) et de l’ambassade (www.ph.ambafrance.org).

Vous pouvez également consulter utilement les sites suivants : site du Gouvernement français ; site du ministère français des Solidarités et de la Santé ; site du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères

Dernière modification : 29/09/2020

Haut de page