Évolution des mesures de confinement et restrictions d’accès au territoire philippin (mis à jour le 21 septembre 2021)

Le 11 mars 2020, l’OMS a qualifié de « pandémie » l’épidémie de coronavirus Covid-19 (voir liste des pays concernés et chiffres sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies).

Depuis le 15 mars 2020, les autorités philippines ont adopté une série de mesures destinées à contenir l’épidémie sur le territoire de l’archipel. Des mesures de confinement différenciées sont en vigueur dans l’ensemble du pays. Elles sont susceptibles d’être régulièrement prolongées.

Mesures de confinement aux Philippines

A partir du 16 septembre 2021, la métropole de Manille (« National Capital Region » - NCR) met en place un nouveau système pilote dit de niveaux d’alerte (alert levels system), qui pourrait être étendu par la suite au reste du pays. Ce système comporte deux volets :

un système de niveaux d’alerte (de 1 à 5), reflétant la situation sanitaire, qui détermine les activités autorisées et leurs conditions de mise en œuvre ;
un confinement ciblé (granular lockdown), qui permet d’appliquer des mesures spécifiques à une échelle très localisée (quartier, rue, voire immeuble).

Le niveau d’alerte 4 qui s’appliquera à partir du 16 septembre dans la métropole de Manille comportera notamment les mesures suivantes :

- Les personnes de moins de 18 ans et de plus de 65 ans, ainsi que les personnes avec des comorbidités, ne peuvent sortir de chez elles que pour accéder aux biens et services essentiels ;
- Les établissements destinés aux activités d’intérieur, tels que les attractions touristiques, les lieux de divertissement, les salles de sport sont fermés ;
- Des jauges sont appliquées dans les restaurants (30% en terrasses et 10% en intérieur pour les personnes ayant un parcours vaccinal complet) et dans certains services de soins (30%) ;
- Les rassemblements de masse et les événements festifs sont prohibés, à l’exception des services religieux qui doivent respecter une jauge de 30% de la capacité d’accueil habituelle ;
- Un couvre-feu est en place de 22 heures à 4 heures du matin.

Pour plus de détails, voir le document sur la mise en œuvre du système de niveaux d’alerte, publié par le ministère de la santé philippin (en anglais) :

PDF - 383.9 ko
Mise en œuvre du système de niveaux d’alerte (en anglais)
(PDF - 383.9 ko)

Pour le reste du pays, les dispositions en vigueur précédemment ne changent pas :
Les villes d’Iloilo, de Cagayan de Oro et de Lucena, ainsi que les provinces d’Apayao, d’Ilocos Norte, de Bataan, de Bulacan, de Cavite, de Laguna, de Rizal, et d’Iloilo sont placées sous un régime de confinement relativement strict, dit MECQ ("Modified Enhanced Community Quarantine").

Sous le régime MECQ, les mesures restrictives sont les suivantes :

- interdiction stricte des déplacements sauf pour les besoins essentiels (achat de nourriture ou de médicaments) ;
- restriction des activités économiques aux seules activités essentielles ;
- interdiction des événements et rassemblements ;
fonctionnement avec effectif minimal des services de l’Etat (sauf services de santé et d’urgence) ;
- forte limitation de capacités des transports collectifs ;
- régime de couvre-feu (les horaires varient selon les villes, de 20h00 à 4h00 à Metro Manila).

Un régime de confinement moins strict dit GCQ (« General Community Quarantine ») s’applique aux villes de Baguio, de Dagupan, de Santiago (Cagayan), de Puerto Princesa, de Cebu, de Mandaue, de Zamboanga, d’Iligan, de General Santos et de Cotabato, ainsi qu’aux provinces de Kalinga, d’Abra, de Benguet, de Quirino, d’Isabela, de Nueva Vizcaya, de Tarlac, d’Occidental Mindoro, d’Aklan, de Guimaras, de Negros Occidental, de Zamboanga Sibugay, de Zamboanga del Norte, de Misamis Occidental, de Davao Oriental, de Davao del Sur, de Sultan Kudarat, de Sarangani, de North Cotabato, de South Cotabato, d’Agusan del Norte, d’Agusan del Sur, de Dinagat Islands, de Surigao del Norte, de Surigao del Sur et de Lanao del Sur.

Sous le régime GCQ, les personnes âgées de moins de 18 ans et de plus de 65 ans ne sont autorisées à sortir de leur domicile que pour s’approvisionner en produits essentiels ou pour des activités professionnelles autorisées par le régime en vigueur.

Les personnes vaccinées de plus de 65 ans, munies d’une preuve de vaccination, sont autorisées à sortir de leur domicile.

A noter que le régime GCQ fait l’objet de mesures plus restrictives (« GCQ with heightened restrictions ») dans les villes de Naga, de Bacolod, de Lapu-Lapu, de Davao et de Butuan, ainsi que dans les provinces d’Ilocos Sur, de Pangasinan, de Cagayan, de Batangas, de Quezon, d’Antique, de Capiz, de Cebu, de Zambaonga del Sur, de Misamis Oriental, de Davao del Norte, de Davao Occidental et de Davao de Oro.

Ces mesures plus restrictives sont les suivantes :

- interdiction des événements et rassemblements, y compris des rassemblements à caractère religieux ;
- fermeture au public des restaurants, des salles de sport et des lieux touristiques à l’intérieur (les restaurants peuvent cependant rester ouverts pour les retraits de commande ou les livraisons à emporter) ;
- fonctionnement réduit des services de soins personnels et des lieux touristiques en plein air jusqu’à 30% de leur capacité normale ;
- interdiction des voyages à caractère touristique / non-essentiels depuis les zones placées sous le régime « GCQ with heightened restrictions » vers les autres zones.

Des régimes de couvre-feu sont également en vigueur (horaires variables selon les villes).

Enfin, le reste du pays est placé sous le régime de confinement le moins strict dit de « quarantaine collective générale modifiée » (MGCQ). Les personnes de moins de 15 ans et de plus de 65 ans ne peuvent sortir de leur domicile que pour s’approvisionner en produits essentiels ou pour des activités professionnelles autorisées par le régime MGCQ.

Voyages intérieurs

Les déplacements intérieurs peuvent faire l’objet de restrictions, voire d’interdictions, lorsque les voyageurs proviennent de zones placées sous les régimes de ECQ ou MECQ.

Les personnes voyageant pour tourisme dans les zones placées sous les régimes de GCQ ou MGCQ sont susceptibles de devoir fournir une preuve de vaccination ou un résultat négatif du test RT-PCR à leur arrivée.

Les voyageurs sont invités à se renseigner systématiquement auprès des autorités locales avant de planifier un tel déplacement.

Restrictions d’accès au territoire philippin

Une interdiction d’entrée sur le territoire philippin est en vigueur pour toute personne en provenance de la Grenade, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, de la Serbie et de la Slovénie, ou ayant un antécédent de voyage dans l’un de ces pays / territoires classés « rouge » par les autorités philippines, au cours des 14 jours précédents.

Les voyageurs philippins et étrangers qui ne font que transiter par les pays susmentionnés sont autorisés à entrer sur le territoire philippin, à condition qu’ils ne quittent pas la zone internationale de l’aéroport et qu’ils soient munis des autorisations de voyage nécessaires délivrées par le gouvernement philippin.

L’accès des étrangers au territoire philippin demeure réservé aux catégories de voyageurs suivantes :

- Les conjoints et enfants étrangers de ressortissants philippins voyageant avec ces derniers ;
- Les Philippins ayant une double nationalité et munis d’un Dual Citizen Identification Certificate ;
- Les étrangers ayant eu la nationalité philippine, qui sont autorisés à entrer au territoire philippin conformément au RA 6788 (Balikbayan Program) ;
- Les conjoints et enfants étrangers de personnes ayant eu la nationalité philippine voyageant avec ces derniers ;
- Les étrangers détenteurs d’un visa en cours de validité, y compris les détenteurs du visa 9a (Temporary Visitor’s Visa).

S’agissant des conjoints et enfants de ressortissants philippins, les services d’immigration ont une instruction permanente de vigilance quant à la réalité des liens familiaux et n’accordent l’accès au territoire philippin que si les personnes concernées sont accompagnées de leurs conjoint et/ou enfants philippins lors de leur voyage.

Les personnes autorisées à entrer aux Philippines, au titre de ces exceptions, et depuis des pays/territoires classés "jaune" par les autorités philippines, dont la France, doivent subir une quarantaine d’une durée stricte de quatorze jours après leur arrivée. Ils doivent séjourner les dix premiers jours dans un centre de quarantaine ou un hôtel agréé par les autorités philippines, et demeurer les quatre jours suivants à leur domicile.

Il est exigé de tout arrivant qu’il ou elle soit en mesure de présenter une réservation d’hébergement pour au moins dix jours auprès d’un centre de quarantaine ou d’un hôtel agréé par les autorités.

Un examen virologique (test « RT-PCR ») devra être effectué le septième jour après leur arrivée aux Philippines.

Les voyageurs qui ont été entièrement vaccinés* aux Philippines ou à l’étranger, et qui ont séjourné exclusivement dans des pays classés à faible risque (« vert ») par les autorités philippines au cours des 14 derniers jours, doivent effectuer à leur arrivée une quarantaine réduite de 7 jours dans un centre de quarantaine ou dans un hôtel agréé par les autorités. Un test virologique sera exigé au 5ème jour. A ce stade, parmi les Etats membres de l’Union européenne, seules la Hongrie et la Pologne sont classées parmi les pays verts.

*Une personne est considérée comme vaccinée : 1) deux semaines après avoir reçu la deuxième dose (ou la première dose d’un vaccin ne nécessitant qu’une seule injection) ; 2) le vaccin reçu est reconnu par la Food and Drug Administration des Philippines ou par l’Organisation mondiale de la Santé.

Le trafic aérien international demeure limité à l’aéroport de Manille (NAIA) et est sujet à modifications fréquentes (pour s’informer, consulter le site https://www.manila-airport.net/).

[(Plus d’informations sur le régime de confinement et la situation sanitaire aux Philippines sur les sites des ministères philippins du Tourisme et de la Santé.

Avant de voyager, il est recommandé de se renseigner auprès de l’ambassade des Philippines en France.

Plus d’informations concernant les règles d’accès aux Philippines sur le site du Bureau of Immigration.

)]

Fiche coronavirus : pour se protéger et protéger les autres

Il est recommandé (i) d’éviter tout contact rapproché avec des personnes ayant de la fièvre et qui toussent et (ii) de se laver les mains avec du savon ou avec des solutions hydro-alcooliques.

JPEG - 80.5 ko
Coronavirus, pour se protéger et protéger les autres

En cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), il est recommandé de consulter rapidement un médecin localement, de porter un masque chirurgical si l’on est en contact avec d’autres personnes, d’utiliser des mouchoirs jetables et de se laver les mains régulièrement.

L’Ambassade de France aux Philippines vous invite à suivre les recommandations des autorités philippines (https://www.doh.gov.ph/2019-nCoV et https://www.facebook.com/OfficialDOHgov) et à consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS (https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019 et https://twitter.com/who) et de l’ambassade (www.ph.ambafrance.org).

Vous pouvez également consulter utilement les sites suivants : site du Gouvernement français ; site du ministère français des Solidarités et de la Santé ; site du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères

Dernière modification : 23/09/2021

Haut de page