Feu vert pour le vaccin Dengvaxia contre la dengue aux Philippines

Fin décembre 2015, le vaccin « Dengvaxia » contre la dengue de Sanofi Pasteur - premier au monde contre cette "grippe tropicale" - a été autorisé aux Philippines par la Food and Drug Administration.

PNGSelon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), on dénombre près de 400 millions de nouveaux cas de dengue dans le monde chaque année. Il y a 50 ans, la maladie était présente dans une poignée de pays. Elle s’est depuis propagée au point d’être aujourd’hui endémique dans 128 pays, où vivent près de 4 milliards de personnes. L’incidence de la dengue a concomitamment été multipliée par 30 au cours des 50 dernières années.

Pour le PDG de Sanofi Pasteur, la filiale « vaccins » du groupe Sanofi, l’Asie "représente 70% du poids mondial de cette maladie". On estime a 67 millions le nombre de personnes contractant chaque année la dengue dans le région, et à 6,5 milliards USD les dépenses directes et indirectes liés à cette maladie. Les Philippines, où la dengue affecte plus de 220 personnes par jour en moyenne, ont ainsi dépensé plus de 16 milliards de pesos pour lutter contre cette maladie sur la période 2011-2015.

Dans ce contexte, le premier enregistrement aux Philippines, fin décembre 2015, du vaccin « Dengvaxia » - premier vaccin au monde contre cette "grippe tropicale" - par la Food and Drug Administration, est donc une "étape majeure dans la prévention de la dengue et pour la santé publique" a estimé le PDG de Sanofi Pasteur. Suite à cette autorisation, le gouvernement philippin envisage de mettre en place au premier au semestre 2016 une campagne publique de vaccination qui devrait concerner plus d’un million de jeunes résidant dans les zones les plus touchées du pays. Ce vaccin nécessitera trois injections.

Dernière modification : 03/02/2016

Haut de page