L’Eurocampus, un modèle de dialogue culturel et de coopération éducative

Le 22 janvier dernier, l’Eurocampus a porté haut les couleurs de son nom. Le Lycée Français de Manille (L.F.M.) et la German European School of Manila (G.E.S.M.) ont, ensemble, célébré le 53ème anniversaire de la signature du traité de l’Elysée.

Signé le 22 janvier 1963 par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer, celui-ci avait pour ambition de sceller la réconciliation entre les deux États et d’engager sur les temps à venir et sur les générations futures l’amitié franco-allemande. Le texte organise notamment la coopération entre la France et la République Fédérale d’Allemagne dans les domaines des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Education et de la Jeunesse.

Le projet d’Eurocampus, né en 1992 sous l’impulsion de plusieurs personnalités françaises aux Philippines - et alors premier du genre dans le monde-, témoigne tous les jours de la vivacité de cette amitié quand arrivent les élèves et les professeurs chaque matin et que résonnent les langues allemande et française partout dans les couloirs, la cour, et la salle des professeurs.

JPEG

La cérémonie qui s’est tenue sur le site de l’Eurocampus en présence de l’Ambassadeur de France aux Philippines Thierry MATHOU et de son collègue allemand Thomas OSSWSKI, ainsi que de Louis-Paul HEUSSAFF, conseiller consulaire et un des pères fondateurs de l’Ecole française de Manille, et des membres des comités de gestion de la G.E.S.M. et du L.F.M., a permis de souligner l’excellence des relations entre les deux partenaires et leur volonté de développer toujours plus de projets en commun.

Les diversités et les complémentarités des programmes d’enseignements et des politiques éducatives, des cultures et des pratiques pédagogiques font de l’Eurocampus un terrain de rencontres et d’échanges. Ouverture, curiosité, respect, tolérance, solidarité sont des valeurs incarnées chaque jour dans les cours et les différents temps de vie partagés sur l’Eurocampus.

JPEG

La visite guidée des nouveaux bâtiments (administration et nouveaux laboratoires de science de l’Eurocampus) a montré que l’histoire commune des deux communautés se poursuit. Ces travaux marquent la première étape d’un programme de rénovation de grande ampleur qui devrait offrir aux élèves et aux personnels des deux écoles, d’ici 2020, un environnement d’étude et de travail entièrement repensé. Ce 22 janvier, les élèves français et allemand ont donné l’évidence de la richesse de la coopération éducative et culturelle de nos deux pays.

Dernière modification : 03/02/2016

Haut de page