La Banque Asiatique de développement (BAsD), premier partenaire de la France pour le développement en Asie-Pacifique

Basée à Manille, la BAsD est une institution financière internationale majeure à laquelle la France accorde une grande importance et avec laquelle l’ambassade de France aux Philippines a entrepris de développer ses relations au plus grand bénéfice de nos entreprises. Une trentaine de Français travaillent à la BAsD.

La BAsD, une banque… au service du développement

La BAsD est une banque multilatérale de développement. À l’instar d’une banque ordinaire, elle est détenue par des actionnaires, à la différence près que ceux-ci sont des pays - la France en fait partie. La BAsD œuvre à soutenir la croissance, le développement économique et la coopération dans la région Asie-Pacifique. Pour ce faire, elle octroie des prêts aux pays en développement à des conditions préférentielles éventuellement complétés par des dons pour les pays les plus en difficultés. Ceux-ci peuvent financer des projets (routes, traitement de l’eau, centrales électriques…) ou des politiques publiques directement mises en œuvre par les gouvernements (modernisation du système fiscal ou douanier, amélioration du système éducatif…).

La BAsD en chiffres

Créée en 1966, la BAsD compte 67 pays membres, dont 48 bénéficient de ses financements. Son siège se trouve à Manille aux Philippines. La BAsD dispose également d’un réseau de 31 missions résidentes dans autant de pays de la région. En 2015, la BAsD a octroyé un montant record de 16,6Md$ de financements dont 80% sont dédiés au financement d’infrastructures. En prenant en compte les fonds apportés par d’autres bailleurs - comme l’Agence Française de Développement ou la Banque Mondiale - ce montant s’élève à 27,2Md$. La BAsD compte près de 3000 personnels originaires de 60 pays.

JPEG - 76.2 ko
Zone géographique d’intervention de la BAsD

La France à la BAsD

La France est actionnaire de la BAsD à hauteur de 2,4%, ce qui en fait le 12ème actionnaire et le 4ème non régional après les Etats-Unis, le Canada et l’Allemagne). La France est par ailleurs le 5ème contributeur (près de 4%) au Fonds Asiatique de développement qui est le guichet de la Banque fournissant des financements aux pays les plus en difficultés de la région. Au sein du Conseil d’Administration de la Banque, la France partage une circonscription commune avec la Belgique, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Suisse. En tant que premier actionnaire de la chaise, elle y dispose d’un représentant permanent.

L’Agence Française de Développement est le troisième partenaire de la BAsD en matière de cofinancements, après JICA et KfW. Les choix stratégiques sectoriels (infrastructures, développement urbain, changement climatique, intégration régionale, partenariats public-privés) rapprochent naturellement les deux institutions. Depuis 2010, l’AFD et la BAsD ont institutionnalisé cette coopération par la mise en place d’accords de partenariat et de cofinancement ainsi qu’un échange de personnels permanent dans des domaines techniques, afin de croiser les pratiques de financement de projets et de renforcer la connaissance mutuelle entre les deux institutions.

JPEG - 21.7 ko
Un exemple de projet financé par la BAsD aux Philippines : le nouveau terminal passager de l’aéroport de Mactan-Cebu

La France est également bien représentée au sein du personnel de la banque puisque parmi les 1100 agents expatriés, 41 sont français. Economistes, financiers, informaticiens, juristes ou encore ingénieurs, ils apportent à la BAsD leur expertise à tous les niveaux, de jeunes professionnels « YP » à Vice-Président.

La France est aussi présente à la BAsD via ses entreprises dont l’expertise est particulièrement appréciée dans des secteurs aussi variés que l’eau et l’assainissement, l’énergie, le transport urbain, les partenariats publics-privés… Afin de mieux valoriser l’excellence française au service du développement dans la région Asie-Pacific, un poste de chargé de mission dédié à 100% aux marchés de la BAsD a été créé au sein du bureau Business France de Manille. La personne recrutée prendra ses fonctions ce mois-ci.

Dernière modification : 03/03/2016

Haut de page