La Fondation France-Philippines United Action (FP-UA) s’engage contre les effets du changement climatique aux Philippines dans le cadre de la COP21

Créée à la suite du typhon Haiyan, la structure FP-UA a pour but d’équiper des communautés vulnérables contre les effets du changement climatique aux Philippines. Plus de 200 familles victimes ont déjà pu être relogées dans de nouvelles maisons résilientes aux catastrophes naturelles. Quarante-six autres maisons sont en cours de construction.

Le 8 Novembre 2013, les Philippines ont été frappés par le typhon Haiyan, localement connu sous le nom de Yolanda. Son passage affecta la vie de plus de 14 millions de personnes et causa plus de 6,000 décès.

Après cette tragédie, la communauté française s’est fortement mobilisée pour venir en aide aux victimes. Suite à l’appel de l’Ambassade de France à Manille, la structure France-Philippines United Action (FP-UA) a été créée afin d’organiser et coordonner les initiatives françaises en matière de secours et de réhabilitation. Gérée et hébergée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Française aux Philippines, le but de cette plateforme était initialement d’assister les donateurs du secteur privé, les organisations non-gouvernementales et les agences françaises dans la mise en place de leurs programmes de réhabilitation post-Haiyan.

Très vite, les efforts de FP-UA se sont focalisés sur le Nord de l’île de Cebu, au sein de la municipalité de Daanbantayan, lourdement affectée par le passage du typhon. Là, en partenariat avec l’ONG Habitat for Humanity ainsi que les Croix Rouge Française et Philippine, le consortium a décidé de construire deux villages de plus de 200 maisons permanentes et résistantes aux futures catastrophes. Le premier village, surnommé « le Village Français », comprend 76 maisons et un centre communautaire construits par Habitat for Humanity et pouvant accueillir plus de 300 personnes. Ces maisons sont conçues pour résister à des vents atteignant 300 km/h et à des tremblements de terre de force 8 sur l’échelle de Richter. Les compagnies ayant contribué à ce projet sont Republic Cement (précédemment Lafarge), Schneider Electric, Commanderie de Bordeaux, ParexGroup, Archetype, Megacem et l’association Manille Bienvenue.

PNG

Le deuxième site est un projet des Croix Rouge Française et Philippine en partenariat avec FP-UA et Habitat for Humanity Philippines. Ce « Red Cross Village » est composé de 128 maisons pouvant accueillir plus de 600 personnes, ainsi que d’un centre communautaire dédié aux activités économique du village, d’une garderie et d’un centre de santé. Il bénéficie d’une ferme solaire de 33kW installée par l’ONG française Electriciens Sans Frontières. Cela permet de réduire le coût de l’électricité pour les habitants et d’inscrire ce projet dans une logique environnementale et durable. Les compagnies partenaires de ce projet sont Total, Sanofi et la Caisse des Dépôts. Les bénéficiaires de ces deux projets sont des familles ayant survécu au typhon et vivant de manière précaire dans des zones reconnues comme « à risque » en cas de catastrophe naturelle.

PNGEn février 2015, lors de son déplacement aux Philippines axé sur la lutte contre le changement climatique et à l’occasion duquel il a lancé son appel de Manille afin de mobiliser les chefs d’Etats du monde entier dans la perspective de la conférence de Paris sur le climat, le Président François Hollande avait fait part de son soutien à FP-UA, suggérant que cette structure devienne une fondation à part entière. C’est ce qui s’est passé en septembre de la même année : afin de pérenniser ses projets, FP-UA, symbole de l’engagement des entreprises françaises à l’étranger dans la lutte contre le changement climatique, est devenue une fondation de la Chambre de Commerce.

La Fondation FP-UA vise à devenir la plateforme de la Responsabilité Sociale et Environnementale des Entreprises (RSEE) aux Philippines et un instrument privilégié de mise en œuvre de l’aide humanitaire dans le cadre de l’agenda des solutions COP21. FP-UA s’emploie à promouvoir tout programme compatible avec l’agenda des solutions, en particulier les partenariats autour des nouvelles technologies et du développement des énergies renouvelables, ainsi que les initiatives collectives et coopératives, mobilisant notamment des collectivités locales. FP-UA a vocation à proposer une coordination et des synergies entre les différents programmes de RSEE des entreprises afin de susciter une dynamique commune et une plus grande visibilité des initiatives françaises dans ce domaine. FP-UA vise aussi à encourager et assister les Petites et Moyennes Entreprises (PME) à développer leurs propres programmes de RSEE adaptés à leurs besoins et à leurs objectifs.

PNGLes deux premiers villages de FP-UA ont été inaugurés en Novembre 2015, soit deux ans après le passage du typhon Haiyan. Un troisième village de 46 maisons permanentes est en cours de construction à Bogo, également situé au Nord de l’île de Cebu. Une partie des fonds proviennent de Cités-Unies France et Total. FP-UA cherche toujours des partenaires supplémentaires afin de compléter ce projet. Aujourd’hui, plus de 1,000 personnes vivent dans des maisons qui résisteront à l’impact du prochain typhon. En plus d’une plus grande sécurité, c’est une plus grande dignité que les projets de FP-UA ont permis à ces familles de retrouver. Via FP-UA, la communauté française a fait preuve de solidarité envers son pays d’accueil, les Philippines. Avec la Fondation maintenant établie, la communauté française espère pouvoir renforcer d’autant plus ses liens avec les Philippines au travers d’une lutte commune contre le changement climatique.

Dernière modification : 08/04/2016

Haut de page