Les enjeux de la coopération linguistique : promouvoir la francophonie

La langue française bénéficie aux Philippines d’une image favorable, de perspectives prometteuses et d’un contexte porteur lié au développement du secteur des services, notamment du tourisme et des centres d’appels.

Bien que les Philippines ne fassent pas partie de l’Organisation Internationale de la Francophonie et que la langue française ne dispose pas d’une assise historique dans le pays, le français y est aujourd’hui la première langue européenne - hors anglais, qui a le statut de langue officielle conjointement avec le filipino -, enseignée dans les universités philippines. Cet avantage comparatif se retrouve principalement dans les filières d’études internationales ainsi que dans les écoles d’infirmières, de tourisme et d’hôtellerie-restauration. Le français est également la seconde langue étrangère enseignée au niveau des collèges et des lycées, derrière l’espagnol - hérité de l’époque coloniale - mais devant le japonais, qui fut langue d’enseignement durant l’occupation (1942-1944). Tous établissements confondus, on compte plus de dix mille apprenants philippins étudiant le français.

L’Ambassade de France peut compter sur un réseau dynamique pour soutenir le rayonnement de la langue française : créée dès 1920, l’Alliance Française de Manille est une institution importante dans le paysage culturel de la capitale ; inaugurée en 2013 par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, l’Alliance Française de Cebu est un des rares instituts culturels étrangers installés en province ; partenaire de l’école allemande avec laquelle il a constitué l’Eurocampus, le Lycée Français de Manille a été fondé en 1973 ; côté philippin, le Ministère de l’Education ainsi que les universités et l’association des professeurs de français constituent des partenaires précieux, au même titre que les ambassades de Belgique, du Canada, et de Suisse qui s’impliquent régulièrement dans la promotion de la francophonie.

Élargir l’espace francophone aux Philippines reste toutefois un défi. Après avoir bénéficié d’un essor conjoncturel, lié à la demande des candidats à l’émigration au Québec, aujourd’hui en voie de réduction, la promotion du français aux Philippines s’oriente vers de nouveaux horizons. Parmi les priorités déjà mises en oeuvre figure le développement de la formation des professeurs de français de spécialité, notamment dans les domaines du tourisme et des affaires. La promotion des certifications DELF-DALF (Diplôme d’Études en Langue Française et Diplôme Approfondi de Langue Française), seuls diplômes de français langue étrangère délivrés par le Ministère français de l’Éducation Nationale, fait l’objet de formations régulières organisées lors de séminaires annuels, en partenariat avec l’Alliance Française de Manille et l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Des professeurs de français sont également sélectionnés pour effectuer une formation continue de type Master Français Langue Étrangère (FLE) à distance ou en présentiel en France dans le cadre de programmes de bourses dédiés.

L’emploi, la mobilité et l’émigration constituent des réservoirs d’apprenants potentiels qu’il convient de proposer des formations adaptées. Le développement du tourisme francophone aux Philippines – plus de 45 000 touristes français en 2015-, engendre une demande importante pour la filière de l’hôtellerie et de la restauration. Les 150 entreprises françaises implantées aux Philippines, où elles emploient plus de 40 000 personnes à travers tout le pays, sont des facteurs de dynamisme pour l’apprentissage de notre langue qu’il convient de valoriser. Les centres d’appels, en quête de main d’oeuvre qualifiée et polyglotte, constituent également des cibles de choix.

Des actions de promotion de la langue française et de fidélisation du public sont organisées tous les ans grâce à des événements linguistiques, tels que la Semaine de la Francophonie, le Printemps des Poètes ou le programme Lab Citoyen. L’Ambassade de France encourage également le recrutement de stagiaires et de lecteurs de Français Langue Étrangère (FLE) afin d’enseigner non seulement la langue, mais aussi la littérature et la civilisation française directement dans les universités partenaires, participant ainsi à la promotion de la Francophonie aux Philippines.

Les partenariats entre les universités des deux pays, fortement encouragés par l’Ambassade, représentent en effet une voie d’excellence, permettant à la mobilité étudiante de promouvoir la Francophonie. Dans ce cadre, les deux universités de la capitale qui possèdent un département de langues constituent des relais précieux : le département des langues européennes de l’Université publique des Philippines (UP) forme l’essentiel des enseignants de français des universités ; l’Université jésuite Ateneo de Manila a quant à elle ouvert en 2014 une section en français renforcé au sein de son département de langues modernes.

Accueillant la majorité des étudiants de français des Philippines, les Alliances françaises de Manille et de Cebu, véritables têtes de pont de la francophonie, constituent des centres de formation et d’expertise, de formation DELF / DALF, et de promotion du français. Pôle d’excellence, le Lycée Français de Manille a fait de l’élargissement de son rayonnement dans le milieu philippin un des axes de sa stratégie de développement. Le Ministère de l’Éducation philippin, partenaire important de l’Ambassade, encourage l’institutionnalisation du français comme langue optionnelle dans 12 lycées publics philippins. Il promeut également la formation des professeurs de français du secondaire. L’activité et la notoriété de l’Association des Professeurs de Français Philippins (APFP), exemple à suivre et à développer, la positionne comme l’interlocuteur privilégié des professeurs de français aux Philippines.

Au-delà du cadre institutionnel, la Francophonie, qui est un combat pour la diversité et des valeurs, est l’affaire de tous, Français et Philippins désireux de faire progresser notre langue. Les Français, notamment ceux des milieux d’affaires, bien qu’évoluant dans un environnement anglophone, ont un rôle à jouer dans la promotion de la francophonie, qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la Responsabilité Sociale des Entreprises. L’ambassade s’emploie à valoriser toute initiative susceptible d’être prise dans ce cadre, et les Philippins peuvent compter sur son soutien, à l’instar de celui apporté à l’Association d’amitié franco-philippine de Negros, un club francophile et francophone créé à Bacolod en 1981, et un exemple à saluer et à suivre.

Dernière modification : 01/08/2017

Haut de page