Les produits laitiers aux Philippines : Lait de vache ou lait de chèvre ?

JPEGBien que la consommation de produits laitiers ne fasse traditionnellement pas partie des habitudes de vie des Philippins, l’évolution des modes de consommation et la croissance démographique et économique favorisent le développement de ce marché. L’OCDE prévoit une augmentation de la demande d’environ 30%, d’ici 2021, aux Philippines.

Face à cette demande croissante, la production nationale est insuffisante. Aussi, plus de 90% des besoins sont couverts par des produits d’importations. La France se place aujourd’hui au 6ème rang des pays fournisseurs, avec une part de marché de 3,2% en valeur.

Depuis plusieurs années, l’État philippin souhaite favoriser le développement d’une filière laitière nationale. La « National Dairy Association », organisme public en charge du développement de la filière laitière philippine, a ainsi été créée en 1995 afin d’organiser et de renforcer la filière. Mais les problématiques foncières et sanitaires ainsi que la géographie du pays compliquent sensiblement son action.

Une voie alternative ?

Le 4 Aout 2014, le Ministère philippin de la Science et de la Technologie (DOST) a lancé un programme intitulé « National Dairy Goat S&T Programm ». Cette opération, financée à hauteur de 45 millions de pesos par le « Philippine Council for Agriculture, Aquatic, and Natural Resources Research and Development », a pour objectif d’augmenter la production de lait de chèvre de 150% d’ici 2017. Selon le Ministre, ce programme favorisera l’augmentation de la production de lait des petites exploitations ainsi que des fermes commerciales et permettra ainsi aux Philippines de devenir, d’ici 2 ans, un « pays du lait ».

Forte de ses atouts dans la filière laitière, la France entend prendre une part plus large au développement de ce marché tant sur le plan commercial qu’en terme de coopération scientifique et technique, thème qui sera exploré cette année, entre autres sujets, par le ministère français de l’agriculture et de l’agroalimentaire désireux de développer ses relations avec les Philippines.

Dernière modification : 08/01/2016

Haut de page