Positions française et européenne

Le rôle moteur de la France dans les politiques climatiques

La France s’engage à réaliser sa propre transition énergétique. La loi sur la transition énergétique pour une croissance verte a été adoptée le 14 octobre 2014, et trace la voie vers la transformation de notre mix énergétique :

- D’ici 2030 : réduction des émissions de GES de 40% ; réduire la consommation d’énergies fossiles de 30% ; et augmenter la part d’énergies renouvelables à 32% ;

- D’ici 2050 : réduire la consommation totale d’énergie de 50% et réduire les émissions de GES de 75% par rapport à 1990.

Ce chemin permet non seulement de répondre aux enjeux climatiques, mais également d’assurer la sécurité d’approvisionnement en diversifiant les sources, d’améliorer l’efficacité, de promouvoir l’indépendance énergétique et de réduire les factures de carburant.

En outre, la France est en pointe dans le soutien aux pays en développement pour qu’ils s’inscrivent sur des trajectoires de développement sobres en carbone. Dans sa stratégie 2012-2016, l’Agence Française de Développement s’est ainsi engagée à consacrer 50% de ses engagements à des actions ayant des co-bénéfices climat.

Dernière modification : 11/02/2015

Haut de page